JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Scroll to top
© 2019, Ona Parle Tech Réalisé par Cod'On, Tous Droits Réservés.

Le Brésil dit NON à WhatsApp!


Olivier Ona - 24 juin 2020 - 0 Commentaire

Une semaine après le lancement suite à l’annonce de son CEO et fondateur, les paiements via WhatsApp au Brésil ont connu un revers ce mercredi 24 Juin 2020.

En effet, la banque centrale du Brésil, dans son communiqué dit vouloir préserver l’environnement concurrentiel au sein de son marché économique. Nouveau revers donc pour Facebook dans le second plus gros marché pour WhatsApp (L’Inde est le premier marché) qui vient ainsi de porter un gros coup à son service de paiement mobile.

La banque centrale brésilienne insiste en disant qu’elle tenait <<à préserver un environnement concurrentiel adéquat dans le domaine des paiements mobiles et de garantir le fonctionnement d’un système de paiement qui soit interchangeable, rapide, sûr, transparent, ouvert et bon marché>>.

Banque centrale du bresil
Facebook Pay

Il faut dire que les banques du Brésil ont demandé à Mastercard et à VISA, partenaires de paiement de Facebook de suspendre les transferts d’argent sur l’application WhatsApp. Et au cas où Facebook ne respecterait pas cette décision et bien les sociétés partenaires de Mark Zuckerberg devrait s’attendre à une série de sanctions administratives.

Il faut dire que le Brésil était la phase grandeur nature pour WhatsApp vue que Facebook avait déjà lancé une phase moins grande en Inde en 2019 même si jusqu’à présent ils n’ont toujours pas reçu l’approbation des autorités locales pour étendre le service de paiement dans tout le pays mais venait de frapper un grand coup qui part définitivement en fumé.

Pour ceux qui ont raté mon article sur l’annonce d’il y a une semaine, il faut dire que le service de paiement de via WhatsApp en permettant aux utilisateurs d’échanger de l’argent entre eux et de payer les entreprises. Si Facebook ne prélevait aucuns frais dans les différentes transactions, il faut dire que d’entreprises à entreprises le traitement des transactions étaient eux fixés à 3,99% pour recevoir lesdits paiements.

Je vais revenir plus en détails dans quelques jours en faisant une analyse sur les points qui limiteront l’accès de WhatsApp en zone CEMAC via les réactions de la banque centrale et des états face à Facebook.

Source: TechCrunch

Articles Similaires

Laisser un commentaire