JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Scroll to top
© 2019, Ona Parle Tech Réalisé par Cod'On, Tous Droits Réservés.

Twitter: le mal aimé des internautes gabonais


Olivier Ona - 28 mai 2020 - 0 Commentaire

Mbolo, bonjour!

En Janvier 2020, le Gabon comptait 930.400 socionautes partagés entre Facebook (710.000), Instagram (70.000), Twitter (20.400) et LinkedIn (130.000). Comme vous pouvez le voir, l’essentiel des socionautes se concentrent sur Facebook qui détient à lui tout seul 76,3% de part de marché :

  • Facebook : 710.000 soit 76,3%
  • LinkedIn : 130.000 soit 13,97%
  • Instagram : 70.000 soit 7,52%
  • Twitter : 20.400 soit 2,19%
#StopCovid19

Au bas du classement, vous pouvez voir la place de Twitter dans les consciences collectives en sachant qu’en 2019 il y a eu pas mal de changement avec une légère amélioration. Regardons ce classement en début Janvier 2019 avec 925.000 utilisateurs :

  • Facebook : 720.000 soit 77,84%
  • LinkedIn : 110.000 soit 11,89%
  • Instagram : 83.000 soit 8,97%
  • Twitter : 12.000 soit 1,29%

Certes Twitter connaît une légère amélioration du nombre de ses utilisateurs (+8400) mais il peine à séduire les internautes du Gabon comme il le fait d’ailleurs très bien au Cameroun (110.000) ou au Sénégal (+134.000).

NB : Données extraites des rapports 2019 et 2020 de We Are Social.

Comment alors expliquer ce manque d’intérêt ? Et pourquoi les gabonais ne sont-ils pas aussi présents sur l’oiseau bleu ?

J’ai tenté de comprendre le quasi rejet de Twitter au Gabon et pour cela j’ai mis à contribution des profils différents en posant la question suivante : Pourquoi les gabonais ne sont-ils pas sur Twitter ?

J’ai eu des retours assez intéressants et je n’étais pas loin de ce que je me disais car pour moi, Twitter est sophistiqué. Les interactions ne sont pas à l’image de Facebook et instagram et surtout pas assez orientées visuelles. Du côté de Twitter, on Tweet !

Mais alors, que pensent certains gabonais ?

  • Hans ANGOUE, entrepreneur et patron de Kélétigui, AK (Gabon) : <<Je ne comprends pas le fonctionnement de cette plateforme, comment s’y positionner et exister>>
  • Dave ANGUILET, tech-entrepreneur (Gabon) : <<Personnellement je n’utilsie pas ce réseau sociaux et je ne me sens pas trop concerné par ce dernier. Je ne sais pas trop, mais il ne m’a jamais séduit…>>
  • Franck ALOLI, infographe et tech-entrepreneur (Gabon) : << Twitter n’intéresse pas véritablement le plus grand nombre vue son utilisation qui est différente de ce qu’ils ont eu avant…>>
  • Jean Eude NGOUADONO, blogueur pour www.jeaneudengouadono.dicoagency.com (Gabon) : <<Je pense que le véritable problème repose sur la culture digitale des internautes gabonais mais aussi l’absence de véritables acteurs (influenceurs) capable de fédérer des communautés sur cette plate-forme…>>
  • Malvyna Leslie NYANZE, blogueuse pour www.laptite-dame.com (Gabon) : << Twitter est plus orienté gabonais de la diaspora et sur le plan personnel j’ai essayé mais pas eu d’étincelles entre nous>>

Voilà en gros quelques réactions prises ici et là et de façon concrète nous comprenons aisément pourquoi Twitter est le vilain petit canard des réseaux sociaux au Gabon.

Difficile à manipuler, manque de culture digitale, pas assez indexé par les acteurs du social media gabonais et surtout la suprématie de Facebook ne donne aucun espace. En effet, depuis trois ans Facebook domine le marché à plus de 70% au détriment des autres plates-formes parfois plus intéressantes en terme de portée et de suivi.

Je vais vous revenir avec un article plus détaillé sur les points forts de twitter, points forts au bénéfice de votre marque afin d’en tirer profit en 2020.

Mais déjà, que pensez-vous de Twitter ?

Articles Similaires

Laisser un commentaire