JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Scroll to top
© 2019, Ona Parle Tech Réalisé par Cod'On, Tous Droits Réservés.

La méthode des 3W (avant goût)


Olivier Ona - 24 décembre 2019 - 3 commentaires

Pour te démarquer soit un Community Manager et un business developer

Il y’a un an je déclarais la mort du Community Manager gabonais et je crois que l’histoire me donne raison vue que le métier semble difficile à nourrir son homme.

De plus en plus de CM m’interpellent pour du placement en entreprise et ce n’est pas faute d’avoir essayé, essayé de faire comprendre aux uns et aux autres que ce métier disparaît progressivement et à eux de prendre des mesures afin de rester dans le coup au risque de disparaître eux aussi sans possibilité de revenir.

Alors pourquoi ce métier va t- Il mourir ?

Déjà lorsque je parlais de mort c’était sous sa forme initiale car oui le CM lambda va disparaître et prendra une autre forme et bien-sûr si et seulement si les CM suivent sa mutation car si ce n’est pas le cas, ils seront complètement largué comme Hi5 l’a été avec Facebook, Twitter and Co…

En effet, après quelques années de buzz en tout genre, de sorcellerie digitale le métier a pris un sérieux coup au moral ce qui a entaché sa crédibilité car oui je rencontre encore des managers qui me disent que le Community Manager ne sert à rien car ils peuvent gérer une page tout seul sans avoir à payer quelqu’un et d’ailleurs ils prennent des stagiaires qui le font très bien et pour quasiment rien…..

Le CM ne sert à rien, ils prennent des stagiaires qui le font et dont le coût n’est pas énorme !

Dans un marché qui voit un métier devenir viral auprès de sa jeunesse il est évident que cela fait apparaître des ambitions qui lorsqu’elles sont mal anticipées font naître des apprentis sorciers qui eux vont complètement plomber le marché entre ceux qui surfacturent pour des services basiques sans véritablement impacter le business des clients et ceux qui se limitent à des formations en ligne loin des réalités du business local…..

Le métier souffre de ces mots et l’avenir est très incertain pour ce dernier vue qu’ en faisant le tour des agences de communication on se rend vite compte que des pures CM, il en existe quasiment pas sinon plus vue que certaines se sont recyclé en project manager…

Mais alors, quelle solution ?

Le client ! Oui le client et il y en a deux pas uniquement celui que vous cherchez à convertir en ligne mais celui qui paie ! Votre client entreprise qui doit être au centre de vos travaux. Nombreux font cette erreur de ne pas chercher à s’approprier l’identité business de leur client ce qui a tendance à créer un fossé entre leur employeur et les internautes car si vous n’êtes pas capable de faire gagner de l’argent au client à quoi servez vous ?

Oui vous me direz que les objectifs sont différents, que dans certains cas l’entreprise ne cherche pas systématiquement à faire de l’argent mais dites moi, quelle entreprise ne souhaite pas convertir des internautes en clients ?

D’où l’intitulé de cet article, pour te démarquer, soit un Community Manager et un business developer pour ton client

Ceci est un extrait de mon livre Le Socionaute, livre ou je donne les trois méthodes pour non seulement convertir sur internet mais surtout pour vous démarquer et faire de vous des Social Media integrator centré sur l’aspect business de vos clients entreprises.

Un blog = du partage alors qu’en dites vous ? Allons nous vers la mort du Community Manager gabonais ? Si non quels sont vos arguments ? Ce serait génial de mentionner votre poste actuel afin de mieux situer votre intervention.

Bon réveillon de Noël chez vous !

Articles Similaires

3 commentaires

  1. Je suis CM à centrale-mag.com

    Les entreprises qui rabaissent le metier du CM ne sont, soit pas soucieux de leur affaire, soit simplement un peu dans l’ignorance.
    Je m’explique, Quand on anime une page ou un compte, le soucis c’est d’accrocher les abonnés, les convertir en clients fidèles. Mais vous allez remarquer que certaines entreprises ne sont quasiment plus suivies par leurs abonnés. Pourtant ayant parfois ded centaines d’abonnés. C’est dû à la façon dont le CM anime la page. Animer juste pour animer et ça fait fuir les abonnés. Alors pas étonnant qu’ils disent qu’un CM ne sert à rien. Un CM qui gagne dignement de son metié vous fera certainement un bon chiffre d’affaires. Puisque c’est son devoir de maintenir et d’augmenter les abonnés (clients), mais un simple petit stagiaire le fera simplement parce ce qu’il est contraint de le faire.
    Rendez donc à César ce qui est à César

    • Hello Tony,
      Je vois ou tu veux en venir et ce n’est pas faux mais comme dans des marchés il y’a plusieurs cas de figure lorsqu’il s’agit du Community Manager gabonais. Dans un marché comme le nôtre il faut avant tout chercher à comprendre ce qui pousse les entreprises (et là je parle de grosses entreprises) à ne pas totalement faire confiance aux CM car oui il s’agit d’une question de confiance. Un CM d’un média en ligne n’a pas la même fiche de poste que celui d’un opérateur de téléphonie mobile par exemple. Comment mieux imposer le CM gabonais sur le marché local afin qu’ il soit apprécier à sa juste valeur?

  2. Rachidatou

    Cet avant goût est alléchant. Où se procurer le livre?
    J’ai bien cliqué sur l »image de la promo du livre (via facebook) mais à part le code de promotion, je n’ai rien trouvé sur le blog!

Laisser un commentaire